Je me dope

Eh oui, je me dope ! Pourtant je ne fais aucune compétition, juste un peu de vélo pour mon plaisir, alors pourquoi, et comment ?
Certes, j'exagère un peu, mais il faut se l'avouer, dès que l'on prend des trucs pour améliorer ses performances sportives, cela s'apparente à du dopage !
C'est sûr il y a du fantasme derrière ce mot de dopage, tout de suite on s'imagine devenir Super Man, ou Astérix avec sa potion magique !
Dopage ou aide salutaire ?



Alors pourquoi ?
Quand j'ai commencé le vélo couché, mon circuit faisait 20 km, puis petit à petit je suis passé à 36 km, puis 55 km, 65 km, et maintenant, quatre ans après, je fais 85 km et parfois je dépasse les 100 km. Ce doit être humain, j'ai envie d'en faire toujours un peu plus, d'aller plus loin, et quand on prend du plaisir, on ne peut plus s'arrêter. Je me prends parfois au jeu de la vitesse en essayant de faire mon circuit toujours plus vite, les yeux rivés sur ma moyenne kilométrique.
Et pourtant je ne suis pas un adepte de la compétition, oui pour la vitesse, mais la vitesse tranquille, oui pour l'exploit, mais l'exploit les mains dans les poches ! De plus je me suis pris de passion pour la randonnée à vélo, et dans cette discipline, il faut tenir la distance tous les jours sans faiblir. Je pourrais me contenter de petites distances journalières, mais le voyage ne serait alors qu'une balade, il me faut bien 80 à 100 km chaque jour pour voir les paysages défiler et faire le plein de sensations nouvelles. Mais en suis-je capable ? En fait je ne suis pas très costaud, je n'ai jamais été un grand sportif.
A cela j'ajouterai qu'a 64 ans, je n'ai plus la souplesse physique de la jeunesse, ni la récupération ... ni le ... ni la ...  et donc je suis tenté bien évidement par ces produits qui me permettraient de pédaler des heures durant "finger in the nose" !
Alors se doper ? Loin de moi cette idée, non, jamais, rien, nada ... enfin... il faut bien boire et se nourrir tout de même, et une journée à vélo n'est pas une journée devant son ordinateur, il faut bien compenser cette dépense énergétique extra ordinaire, boire ce qu'il faut pour compenser la transpiration et la respiration inhabituelles, atténuer les petites douleurs ça et là qui vous gâcheraient le plaisir de rouler, c'est tout, pas plus ...

Et comment ?
Tout d'abord le liquide
Nos magasins de sport regorgent de produits bizarres que, jusqu'a présent, j'avais délaissé pour cause d'incompréhension de leurs utilisations. A part les barres énergétiques, toutes ces poudres sous des dénominations anglo-saxonnes me laissaient perplexe. Je suis tombé un jour sur des tablettes à dissoudre dans l'eau, sous un petit format, en tube de 10, simple à utiliser, je l'ai essayé, je l'ai adopté ! Ce produit est censé "remplacer les électrolytes perdus par la sueur", donc des vitamines, du calcium, potassium et magnésium, sans oublier un peu de sucre comme carburant, parfum Cola (le mieux à mon gout) ou orange ou citron. Le dosage est de deux tablettes pour un bidon de 500 ml, un peu concentré pour cette quantité, je l'utilise avec des bidons de 750 ml, et là très bien. J'avoue que cela est efficace, la rando vélo parait plus facile, pas de soucis de récupération, la fatigue ... quelle fatigue ?
Isostar Fast Hydratation
Pour info, 86kcal pour 2 tablettes (1 bidon) dont 18g de sucre.

Ensuite le solide
Il y a longtemps que j'ai adopté ces barres énergétiques, j'ai commencé lors de mes sorties en ski de fond, une activité très dévoreuse de calories, et maintenant c'est en vélo. Ces barres ne tiennent pas de place et sont légères, elles sont riches en glucides, mais pas que, rien de tel pour éviter le coup de barre et maintenir le rythme pendant des heures. Attention tout de même cela ne remplace pas le repas habituel. En vélo, je prends une barre tous les 30 à 40 km, cela permet de me maintenir à flot et de continuer à pédaler avec plaisir.
Isostar Sport bar Hight Energy Multifruits et Chocolate

On pourrait être tenté de prendre des barres moins chères dans le rayon sucrerie des supermarchés, mais elles ne sont pas adaptées au sport, seulement pour faire des caries et rendre obèse ... Par contre, du coté des biscuits du petit déjeuner, on trouve des choses de meilleure qualité et qui peuvent remplacer ou compléter ces barres énergétiques pour un tarif plus abordable. J'utilise aussi ces biscuits qui me semblent bien adaptés à une activité sportive, mais pas vraiment comme petit déjeuner quotidien, ils sont beaucoup trop sucrés et trop caloriques.
Ces biscuits "moelleux" sont aussi caloriques (380kcal/100g) que les barres Isostar(394kcal/100g), à peine moins sucrés (glucides 65g/100g dont sucres 22g) que les barres (glucides 72g/100g dont sucres 35g), ils auront l'inconvénient d'être plus friables.
Belvita biscuits moelleux fruits rouges

Et les bobos
Avec l'âge, on entre dans la confrérie des Tamalous, les articulations coincent plus facilement, les tendinites résistent plus longtemps ... etc. Il faut donc entretenir la machine pour qu'elle puisse servir encore longtemps, comme pour son vélo, une goutte d'huile régulièrement.
Tout d'abord, j'utilise le remède basique, le plus simple, l'aspirine ! Idéal pour toutes les petites douleurs, une simple aspirine vous remet sur pieds en moins d'une heure. C'est un anti-inflammatoire, qui a aussi la propriété de fludifier le sang. Si cette propriété permet de prévenir l'AVC, cela peut être un inconvénient lors d'une blessure, il ne faut donc pas abuser de l'aspirine.
Aspirine

Pour les articulations, il vaut mieux prévenir que guérir, j'utilise un traitement de fond, un "complément alimentaire" dénommé "Chrondro-Aid fort", une gélule tous les matins. Est-ce que cela me fait du bien ? Est-ce efficace ? Pour cela il faudrait pouvoir administrer le remède qu'à la moitié du corps afin de faire des comparaisons ... comme c'est impossible, le résultat obtenu restera inconnu, toute appréciation ne sera que psychologique. Voila des années que je prends ce genre de pilule ... Je croise les doigts, c'est pas si mal, mais est-ce les pilules ou bien est-ce génétique ? Aucune idée !
Chrondro-Aid
Pour ne pas laisser les tendinites prospérer, je pratique des massages de l'articulation en cause au Voltarène gel. Actuellement c'est une cheville qui me gène, et qui bénéficie d'un massage systématique avant de partir. A propos de cette cheville douloureuse, l'adoption de chaussures et pédales à fixations automatiques m'a permis de reprendre le vélo, la douleur disparait, alors qu'avec les pédales ordinaires, je ne pouvais plus pédaler.
Voltaren Actigo gel


En conclusion
C'est sûr rien ne remplace un bon entrainement pour améliorer ses capacités, et je m'attache à sortir régulièrement et allonger mes boucles quand la météo est de la partie. A cela il faut y ajouter une bonne hygiène de vie et des aliments adaptés à la pratique sportive.
Je pense que cela reste très raisonnable comme "dopage" ... sans risque de me faire contrôler positif, mais tout de même efficace, si ce n'est indispensable, tout cela pour pouvoir pédaler sur les petites routes de campagne, l'esprit tranquille, sans peur de la prochaine côte qui s'annonce, sans crainte des kilomètres qui s'incrémentent sur mon compteur, et pouvoir repartir le lendemain pour une nouvelle aventure ... comme Super Man et Astérix !

Complément Avril 2017
J'ai oublié un produit ... en hiver, je suis plus sensible aux crampes, alors avant de partir, je masse mes mollets avec une huile de massage, histoire de réchauffer les muscles, réactiver la circulation, bref les préparer à l'effort.
Weleda huile de massage

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

En vélo de Paris à la Normandie par les pistes cyclables

En vélo de Bordeaux à Bayonne par les pistes cyclables

Montage du vélo couché