La voie verte du pays de Limours

Début 2014 j'avais écrit quelques mots sur l'aménagement des pistes cyclables de notre pays, et plus particulièrement celles à portée de pédale du sud parisien, dont la voie verte de Limours, à l'époque en cours de réhabilitation. Mi 2015 où en sommes nous ?

Les travaux sont semble t'il terminés, puisque l'inauguration à été faite à l'automne 2014, et qu'un grand panneau indique la fin des travaux Juillet 2014.
Je l'ai parcouru en entier, 8 km de Gometz la Ville au hameau de Villevert. L'environnement est superbe, les abords sont très boisés, la piste est en grande partie ombragée, tantôt surélevée, tantôt encaissée, avec des beaux paysages sur la campagne.
La piste est quasiment plate de bout en bout puisqu'il s'agit de l'ancienne voie de chemin de fer Paris-Chartres, sauf au niveau de l'ancienne gare de Limours, où le talus a disparu. A cet endroit, la piste redescend jusqu'a la route, qu'il faut traverser puis remonter de l'autre coté pour accéder à l'autre partie de la voie verte.

La première partie, de Gometz la Ville au pont de Paris (D988) :
Le départ indiqué est au niveau du village de Gometz la Ville, à priori au parking de l'école. De là une piste cyclable (en bitume) descend jusqu'au rond point Bertin, un talus plus une barrière en bois empêchent les usagers de passer, il faut le contourner tant bien que mal et prendre le rond point particulièrement chargé en véhicules et qui passent ici à vive allure.
Voie verte du Pays de Limours

La voie verte commence réellement ici, à 100m de l'autre coté du rond point. L'accès se fait par une "rampe" pour limiter la déclivité, affublé de deux énormes blocs de béton, pour, je suppose empêcher les véhicules de passer ... on croise les doigts pour ne pas avoir besoin des pompiers, ils n'ont ici pas d'accès à la voie pour leurs véhicules.
Il y a la possibilité de garer quelques voitures.
Voie verte du Pays de Limours

Le début est encourageant, la voie bien débroussaillée ... je me souviens y être venu il y a quelques années, les orties poussaient de part et d'autre, tellement bien, qu'il était impossible de s'y frayer un chemin.
De plus, cette première partie comporte des panneaux didactiques sur la nature environnante et historique sur l'aérotrain Bertin.
Voie verte du Pays de Limours

La piste cyclable est ancienne, elle avait été à l'époque faite avec une couche de bitume, le revêtement a été laissé tel quel. Donc un peu de l'ancien bitume de ci de là, de la terre, du gravillon fin, tout cela ne serait pas si mal si les anciens supports en béton des rails de l'aérotrain n'affleuraient pas au bon milieu de la piste, obligeant le cycliste à rouler soit sur la droite, soit sur la gauche, ou à zigzaguer.
Voie verte du Pays de Limours

La deuxième partie, du pont de Paris à la gare de Limours 
Au niveau du pont, il y a un accès à la piste en contrebas, avec, comme à l'entrée de Gometz un beau bloc de béton, ainsi qu'une barrière en bois au cas ou cela ne suffirait pas. Il y a la place pour garer une voiture.
A partir d'ici, le revêtement à été refait, on appelle cela un sol stabilisé ... Ce revêtement, s'il n'est pas très roulant, reste praticable aux vtc et vtt. La piste est ici très ombragée et encaissée.
Voie verte du Pays de Limours

L'ancienne voie de chemin de fer entaille le plateau pour ressortir plus loin par un viaduc. Ce dernier n'a pas été encore entièrement rénové, comme a pu l'être le viaduc des Fauvettes à Gometz, et est "envahi" de grillages rajoutés aux balustrades de sécurité déjà existantes, ce qui gâche le pont et la vue du paysage, superbe à cet endroit.
Le revêtement devient franchement gravillonné, un peu grossier, et comme la piste descend, la sensation avec mes pneus pourtant pas si étroit, est désagréable, et le restera jusqu'au bout.
Voie verte du Pays de Limours

On arrive ici à la route D24, en face de la coopérative agricole. La traversée de la route a été sécurisé, un peu trop d'ailleurs parce que, quand on arrive par la route, il est particulièrement difficile de s'engager sur la piste.
A cet endroit ce panneau informatif sur la voie verte, on y apprend que cette voie fait partie de la Véloscénie, une vélo-route reliant Paris au Mont St Michel.
Voie verte du Pays de Limours

3 ieme partie de Limours à Villevert
Le panneau indique que cette partie est un "tronçon à aménager", et pourtant des travaux ont bien été réalisé, la voie semble praticable, mais le revêtement est peu engageant.

Au début de ce tronçon, un grillage a été installé au ras de la piste, diminuant d'autant l'espace, et pour protéger ... un immense terrain vague (!?).
Voie verte du Pays de Limours

Le sol stabilisé est vraiment grossier, et par endroit on enfonce même dans les cailloux.
Ensuite, la piste s'élargie et les paysages forestiers sont superbes.
La piste s'arrête après 2,5km avec les traditionnelles grosses pierres (les pompiers ne passeront pas ici non plus), un chemin permet de remonter et d'accéder à la route au niveau du hameau de Villevert.
Voie verte du Pays de Limours

En résumé et pour conclure 
Cette voie verte est situé dans un très bel environnement, traversant la campagne et la forêt. Les abords ont été repris par la végétation depuis son abandon dans les années 40 ce qui lui donne un caractère sauvage.

Son revêtement n'est malheureusement pas à la hauteur d'une aussi belle voie. Les VTT et les VTC peuvent y accéder, ainsi que les coureurs à pieds, qui d'ailleurs courent sur l'ancien tablier en béton de l'aérotrain pour éviter les graviers.
Par contre, cette voie reste inaccessible aux vélos de route, aux rollers, aux chaises roulantes (promeneur ou handisport), aux poucettes ... et aux vélos de randonnées susceptibles de faire le Paris-Mont St Michel, les trikes, les vélos-mobiles, tandems, ou les skates, sans oublier les patinettes ...

De plus, je n'y ai vu aucun accès pompier, toutes les entrées sur la voie sont munis de chicanes fixes ou d'énormes plots en béton. Cela est plutôt inquiétant. Les usagers ne sont pas à l'abris de chutes ni de problèmes cardiaques.

Est-ce rêver que de demander un revêtement en enrobé lisse ? Est-ce si cher ? Des km de routes sont refaits chaque année, sans que cela paraisse parfois très utile. Pourtant, un tel revêtement permettrait l'accès à tous, dans un environnement parfaitement sécurisé, au milieu de la nature ... N'est-ce pas ce que demande les citadins de la région parisienne ? Si une telle vélo-route voyait le jour, il y aurait foule les dimanches pour en profiter, alors qu'aujourd'hui cette voie reste largement sous utilisée ...
Que dire des 8 km, quand on sait que cette ancienne voie ferrée va jusqu'a Gallardon à 40 km de là ... ?
En province, ce genre d'opportunité est bien souvent mise en valeur avec des vélo-routes de très belle facture et sur des distances qui ne sont pas ridicules, comment ce fait-il qu'en région parisienne, il soit impossible d'avoir la même chose ? (voir par exemple la voie verte d'Evreux de 43 km).

En espérant que les travaux réalisés ne sont que des travaux inachevés, et que la vélo-route de Gometz à Gallardon, ce sera pour très bientôt....(et pourquoi pas de Paris au Mont St Michel !) si si on y croit !
Messieurs nos élus, encore un petit effort, le cycliste et bon contribuable que je suis, vous demande de continuer ce projet ! Et, je vous en prie, aménagez des entrées compatibles avec les services de secours !

Une dernière image, la voie ferrée quelques km après le hameau de Villevert est une véritable forêt vierge, la nature y est prospère, tant mieux, c'est déjà ça (*), j'imagine bien une belle vélo-route en contrebas sous les arbres !
Je rêve de pouvoir aller jusqu'a Chartres, sur une vélo-route, sans croiser une seule voiture, sans risquer de se faire tuer par un fou du volant ... et ce rêve est possible, il y a tout ce qu'il faut pour le réaliser !

(*) De passage quelques jours plus tard (en semaine) à cet endroit, un grand bruit de bulldozer à proximité se faisait entendre ... poussant des tonnes de gravats jusqu'au bord de l'ancienne voie ferrée ... inquiétant tout de même ...
La carte

Commentaires

Anonyme a dit…
Villevert! ( et non Villeret)
Depuis quelques mois, le pont, par dessus lequel passe la VC8 après Limours vers Villevert, menace de s’effondrer. Des morceaux de béton tombent sur la piste et des barrières invitent à passer sur les côtés.

Personnellement, le revêtement caillouteux (et boueux) ne me dérange pas. Au contraire, j'estime qu'il apporte un côté bucolique au vestige historique de l'aérotrain.

Ne transformons pas ce chemin charmant en "autoroute à vélos" tout plat, tout droit et monotone.

Cordialement, Alain
Jacques Barbé a dit…
Villevert ce sera mieux effectivement, je vais corriger ...
Je prend régulièrement un bout de la piste pour éviter de traverser Limours, le revêtement avec le temps s'est amélioré, un peu plus roulant, avec des pneu de 40 ça va encore, mais c'est tout de même dommage que tout le monde ne puisse pas en profiter.
Merci pour le message,
Cordialement, Jacques

Posts les plus consultés de ce blog

En vélo de Paris à la Normandie par les pistes cyclables

En vélo de Bordeaux à Bayonne par les pistes cyclables

Montage du vélo couché